Evaluation des .eu

Bonjour,

Vendredi 7 Avril à 11h00, nous avons tous participé à
l’ouverture totale d’.eu. Plus de 1’300’000 noms de domaines
ont été déposés depuis 72H. .Eu devrait dépasser .biz
aujourd’hui et se placer à la 5ème position des extensions
les plus utilisées (dans l’ordre .com .net .org .info).
Ceci est très encourageant pour l’avenir (on espère sans
détriment pour les extensions nationales).

Actuellement plus de 1500 registrars sont accrédités par
EURID. On compte beaucoup de registrars américains (plus
de 600) qui sont des entreprises créées pour l’occasion de
l’ouverture de .eu (domiciliées en Chypre ou en Angleterre
par exemple). L’objectif de ces registrars a été de déposer
les domaines génériques dans les premières minutes de
l’ouverture. Si on compte l’ensemble des frais que ces
registrars ont mis sur la table et le nombre des domaines
enregistrés, on arrive vite à plus de 100/150Euro le domaine
En 1h de temps, 300’000 domaines ont été pris, presque tous
génériques, puis le dépà´t est devenu fluide.

En dehors de cette utilisation, on retrouve les chiffres
habituels de l’utilisation d’Internet en Europe à savoir,
les Allemands toujours en téte, suivi des Anglais puis des
Néerlandais.

Sur le marché franà§ais, comme prévu, le domaine .eu n’a pas
remporté un vif succès. La France est en retard mais généralement
les réveilles sont rapides en France. De manière globale,
les entreprises se demandent encore pourquoi investir dans cette
extension alors que .fr ou .com jouent leurs rà´les. Il faut dire que
les sunrises 1 et 2 ont laissé des traces vu la rigueur
d’acceptation des dossiers et le manque d’information sur les
refus de la part d’EURID. Le domaine à 10Euro/an reste encore
trop cher pour le grand public. Et donc au total, un peu plus de
50’000 domaines ont été déposés par moins de 50 registrars
franà§ais accrédités par EURID.

Vu les réactions de votre part après les sunrises 1/2, en lisant
les articles des journalistes et en discutant avec vous sur le
ressenti général, nous sommes arrivés à la conclusion que le
.eu n’aurait pas de succès en France le jour de l’ouverture
(chose qui a été confirmée puisque seulement 50’000 domaines ont
été déposés). Nous n’avons donc plus communiqué à ce sujet
jusqu’à la semaine dernière. Aussi, nous avons choisi de proposer
le domaine à un tarif compétitif et de ne pas utiliser les astuces
"à l’américaine" ce qui aurait eu pour conséquence d’augmenter
le coà »t du domaine. En effet, vous ne seriez pas prét à payer
150-200Euro un domaine .eu puisque vos réactions se résumaient à
".eu é oui, et pas cher, parce que à§a ne sert à rien (pour l’instant)".

Ovh a déposé environ 1 domaine sur 5 en France avec un taux
de succès d’environ 64%. On s’approche fortement de nos chiffres
de l’ouverture de .fr en 2004.

Quel avenir pour .eu é Vu le nombre des domaines déposés, personne
ne peut parler d’une extension inutile. .Eu s’imposera dans les
mois et les années à venir et ce n’est qu’une question de temps.
D’autant plus que vu le nombre des domaines déposés, le prix
devrait chuter d’une année à l’autre (peut-étre plus rapidement).
Si un jour .Eu coà »te moins que .com, puis moins que .de, le grand
public s’intéressera à .eu et on verra réellement la puissance de
cette extension. Est-ce que les politiques voudront créer une
extension .eu plus forte que les extension nationales é C’est la
vraie et seule question qui reste sans réponse.

Envie de recevoir nos dernières nouvelles? Inscrivez-vous à notre newsletter