ovh - Les livraisons de serveurs 2009/2010

Bonjour,
Depuis la mise en place de frais d’installation, nous commençons enfin
à voir le bout du tunnel dans les livraisons de serveurs en 1 heure.
Malgré le fait que 92% de commandes sont réellement réalisées en moins
d’1 heure, depuis le mois de Septembre 2009 nous avons eu de manière
trop régulière les retards importants sur les livraisons de certains serveurs.
Actuellement, il nous reste encore 50 serveurs à livrer en retard, ce
qui n’est rien par rapport à des certains moments ... mais on a encore ces
50 serveurs et tous les jours, malgré le fait qu’on en livre tous les jours,
il y a toujours ces 30-70 serveurs ... Certaines références seulement et
quelques heures/jours, mais c’est toujours là ...

Pourquoi nous avons (eu) ces retards ? Avec du recule, on pense que la
crise a eu un effet pervers sur l’ensemble des fabriquants de pièces
informatiques (l’ensemble de l’industrie mondiale ?). On avait l’impression
que la production des usines dans le monde entier a été calée sur
"les prévisions de ventes du mois le plus pessimiste". Normalement il y a
des hauts et de bas. Là les gestionnaires ont prevu qu’il y aura que les bas.
Ainsi, les usines ne pouvaient que tourner à 100% et avoir la meilleure
rentabilité financière possible (qui ne rêve des usines qui travaillent
100% du temps ?). C’est comme si le capitalisme s’est dit que l’investissement
"c’est trop risqué" (!!) alors que le taux d’intérêt n’a jamais été aussi
"nulle". Il faut croire que beaucoup de fabriquants ont préféré sacrifié
la rentabilité à la croissance mais surtout vendre les pièces immédiatement
sans aucun délai de stock au lieu de prendre de risque de produire les pièces
qui mettraient un peu de temps pour se vendre. J’ai déjà vu ceci, dans mon
enfance, ça s’appelle le communisme : "- bonjour, je voudrais 2 baguettes.
- il n’y a pas. - 1 pain alors. - il n’y a pas. - alors il y a quoi ?
- il y a moi" ... une blague polonaise. passons :)

C’est pourquoi le marché est vide de pièces. Il faut commander désormais
certain matériel avec 3-6 mois d’avance. Ceci nous complique beaucoup la
gestion interne, ceci nous a enlevé une part de notre souplesse mais surtout
nous avons eu un mal fou à produire autant de serveurs que vous aviez besoins.
On a fait les pieds et les mains, on s’est prostitué, fait de pressions,
s’est engagé sur les chiffres fermes, prepayé les commandes, et j’en passe
les meilleurs ... Il n’y a pas eu de mort d’homme et pourtant ... Et on a
limité beaucoup la casse, sans être parfait, mais en faisant autant qu’on pouvait,
tout en se faisant insulté par les clients. "J’aime la crise . com" ...

En même temps, la crise a fait "glissé" nos clients vers le bas, c’est à dire
que le client qui cherchait un serveur "pas cher", ce client ne peut plus payer
tout court. Il n’a plus d’argent. Lui il cherche désormais une solution gratuite,
il ne peut plus payer tout court. En même temps les entreprises qui n’ont pas
voulu travailler jusqu’au là en location (et ne cherchaient que par la baie, la
vraie, les serveurs de constructeurs, les vrais, les investissements lourds et longs)
sont devenus clients de gros serveurs, en masse. Vraiment en masse. La conséquence est
que nous produisons désormais beaucoup de gros serveurs et les petits serveurs,
pas cher, plus personne n’en veut. A part les spammeurs, les hackeurs et ceux qui
ont une activité éphémère, personne n’en veut de ces serveurs. D’où les frais
d’installation qui, au bout d’1 mois d’existence, donnent les excellents résultats.
Mieux que dans nos espoirs les plus fous ... En bref, on garde les frais d’installation.

Comment ça va se passer en 2010 ? On ne sait pas encore comment seront les
livraisons de pièces en 2010. Apparemment ça ne sera pas mieux. C’est à dire qu’on
va devoir continuer à faire les miracles pour se fournir de pièces en quantité
suffisante (même sur les téléphones VoIP nous avons dû acheter le stock de pièces
pour 12 mois de ventes ...). En même temps, nous savons que jusqu’à Septembre 2010,
nous n’avons que le datacentre RBX3 que nous pouvons remplir avec les nouveaux
serveurs. C’est à dire entre 20000-30000 nouveaux serveurs (tout dépend de type de
serveurs, 20000 EG/MG ou 30000 SP) sur 8 mois. Soit 2500-3750 nouveaux serveurs
chaque mois. Avec les frais d’installation, nous sommes passés de 5300 serveurs
livrés en novembre à 4100-4400 prévus en décembre ... et donc on a quelques mois
pour trouver les miracles, les solutions imaginatives pour pouvoir mettre à RBX3
35000 serveurs. Tout ceci sachant qu’Ovh héberge aujourd’hui 70000 serveurs
et donc ceci revient à faire +50% de croissance en 8 mois. On parle de chiffres
incroyablement importants qui nous obligent à gérer Ovh comme une Formule 1 lancée
à 400km/h sur les routes de montagne en pleine hiver sur la glace. Pour l’instant,
on prévoit de réussir ce nouveau défis que l’année 2010 semble de nous lancer.
Mais, s’il vous plaît, si vous avez besoin d’un serveur dans les mois à venir,
pensez prévoir la commande avec quelques jours/1 semaine d’avance. En effet, sous
quelques jours, nous allons lancer le vRack (virtual rack, la baie virtuelle) en
commande directe : un système de commande qui permet de créer un cluster complet
de plusieurs étages de serveurs (WEB, SQL, STORAGE, BACKUP) avec les répartitions
de charge, les firewall, le SAN/NAS Storage etc, La conséquence : 1 commande, 3 clic
et c’est jusqu’à 120 serveurs qui seront livrés et preconfigurés en vRack en 1 heure
pour 1 seul client ...

... on va se marrer en 2010 ... pourvu que ça dure ! on aime ça ...

Amicalement
Octave

Envie de recevoir nos dernières nouvelles? Inscrivez-vous à notre newsletter