ovh - Ovh Strasbourg

Bonjour,

Comme vous savez, Ovh va construire (aussi) des datacentres à
Strasbourg, dans le port, à la place d’Alcelor-Mital pour
ceux qui connaissent l’endroit.

Nous avons pas mal réfléchit sur la manière d’avancer sur le
projet et nous sommes en train de finaliser les réflexions
ainsi que le modèle d’évolution. Ce qui donne sur le type
de datacentres.

L’idée est simple : Ovh souhaite avoir plusieurs (dizaines)
endroits comme Strasbourg pour placer ses infrastructures
de Cloud Computing en Europe. Les datacentres. On ne sait
pas d’avance la croissance de chaque endroit. C’est pourquoi
le modèle du conteneur, testé à Roubaix 2 en 2007 et
abandonné pour le Roubaix 4, est repris pour Strasbourg.
Ainsi, on pourra construire le Cloud Computing par unité
"conteneur" à Roubaix puis envoyer à l’endroit où les clients
demandent les ressources en ce moment.

Pourquoi produire de serveurs à Roubaix ?
Pour le privateCloud, nous avons besoins de construire 4000
serveurs HG en 6 semaines. C’est une 20ène de nouveaux postes
de travail qu’on a décidé de créer ici à Roubaix. Pour cela,
nous avons pensé initialement s’installer à Roubaix 2
http://demo.ovh.net/view/1be7203ea98cc0ffdb281e3b57aa02a3/1
mais il se trouve que notre voisin vend un bâtiment de 2000m2
juste à côté. Cette semaine, nous avons donc décidé d’acheter
ce bâtiment car est déjà "prêt" pour mettre en place les lignes
de montage. En 10 jours, nous allons pouvoir ramener de l’eau
à partir du datacentre pour chauffer l’endroit et on peut
démarrer.

Comment transporter les conteneurs à paris de Roubaix ?
Un conteneur "bêta" rempli de serveurs partira de Roubaix
vers Strasbourg vers fin-janvier. On pense utiliser une
péniche pour cela et le canal de Roubaix pour arriver en
suite dans le port de Strasbourg. On travaille donc avec
les VNF (Voies navigables de France) et la mairies de
Roubaix et Strasbourg pour faire que cette idée (simple)
deviennent une réalité. Une fois à Strasbourg, nous allons
connecter le conteneurs et voir combien de serveurs sont
en fonctionnement. On va mesurer et constater les conséquences
d’un tel mode de transport. Puis on va mettre le conteneur
sur un camion "spéciale" pour le ramener à nouveau à Roubaix
et voir combien de serveurs sont toujours en fonctionnement.
Ce test simple, qui prendra 1 mois environ, nous permettra
de déterminer de manière empiriques quel transport nous allons
utiliser dans les années à venir.

On peut ainsi imaginer qu’Ovh peut s’installer aux différents
endroits en Europe, j’sais pas, Amsterdam, Berlin, Prague,
Varsovie ou Montpelier dans les ports pour en suite faire
débarquer les conteneurs remplit de serveurs. Puis, s’il faut,
les reprendre et les déposer ailleurs quelques mois ou années
plus tard. Du Cloud Computing.

Pour cela, nous avons imaginé un type de datacentre installable
dans les ports et modulables à volonté. Imaginer de manière
fonctionnelle cela se passe comme ça
http://demo.ovh.net/view/1be7203ea98cc0ffdb281e3b57aa02a3/0
posé sur un plan du port, puis de manière émotionnelle
c’est plus tôt comme ça
http://demo.ovh.net/view/1be7203ea98cc0ffdb281e3b57aa02a3/2

Voilà où nous en sommes. Bon, il n’y pas de révolution en
vue mais plus tôt une continuité dans les idées.

Amicalement

Octave

Envie de recevoir nos dernières nouvelles? Inscrivez-vous à notre newsletter