ovh - pCC : IaaS et PaaS

Bonjour,

Le privateCloud est proche de la sortie officielle. Il nous
reste encore un peu de boulot mais les bases sont là.

Pour l’instant, nous le proposons le pCC sous forme de l’IaaS
c’est à dire que vous avez d’un côté les hosts, de l’autre
côté de NAS, vous assemblez ça puis vous démarrez les machines
virtuelles avec la distribution de votre choix. Bref, du IaaS
(Infrastructure As A Service). Par exemple certains clients
veulent utiliser le pCC en débordement de leur infrastructure
locale en utilisant le vCloud de VMware.

En discutant avec d’autres bêta testeurs, nous nous sommes
aperçues que cette approche IaaS ne correspond pas à tous
les besoins. Ces clients là ont besoins du privateCloud en
PaaS (Plateform As A Service). C’est à dire qu’ils ne veulent
pas faire de l’assemblage des infrastructures mais ils veulent
une plateforme clé en main avec une interface manager très simple,
dans laquelle, ils créent les machines virtuelles en 3 clics avec
la distribution de leur choix. Comment ça marche ? Sur quel
host ? Quel NAS ? Ce n’est pas la question. Et donc à la place
de la facturation très technique de hosts, de NAS, et les licences,
ils veulent une facture en fonction de nombre de machines virtuelles
et en fonction de ll’utilisation réelle de toutes ces machines
virtuelles qui tournent sur leur privateCloud. Et avoir les
resources illimitées ...

On a commencé les travaux pour répondre à ces besoins et nous
avons besoins de discuter avec les clients qui seraient
éventuellement intéressés par le pCC en PaaS afin d’affiner
les réflexions au tour de ce service.

On imagine que le client peut créer des machines virtuelles
en quelques secondes avec son propre adressage IP et dans son
réseau privé. Chaque machine virtuelle dispose de maximum de
puissance possible, par exemple 8 cores, 64 Go de RAM et 1To
de disques et coûte 50e /mois. Il peut créer autant de machines
qu’il veut. On lui facture l’utilisation réelle de l’ensemble
de machines virtuelle qu’il a sur son pCC en PaaS : le CPU, la
RAM, les disques et le réseau. Pour éviter les surprises à la
fin du mois, le client peut définir la puissance maximale de
chaque machine virtuelle et la puissance maximal de l’ensemble
de machines virtuelle.

Qu’en pensez vous ?

Amicalement

Octave

Envie de recevoir nos dernières nouvelles? Inscrivez-vous à notre newsletter