" /> Les nouvelles filiales

Les nouvelles filiales

Bonjour,
Ovh continue à faire les "enfants" dans les différents pays en Europe.
On maintient notre cap de 2011 avec tous les pays en Europe (et pas
seulement). Ainsi jusqu’au juin 2009, on prévoit le démarrage de 4
nouvelles filiales : le Portugal, les Pays-Bas, l’Ireland et la République
Tchèque. Puis jusqu’à décembre 2009, 10 nouvelles filiales en plus.

Le Portugal : il a démarré officiellement il y a 10 jours. Nous avons
une équipe à Lisbone, totalement opérationnelle et formée par notre
équipe "ambulante". Le démarrage a été un succès et désormais nous
travaillons sur la fixation de derniers petits bugs (de traductions).
Le nom de domaine .PT est relativement cher. On va voir ce qu’on
proposera à ce niveau là. On va de toute façon bouger les lignes.
On remercie tous nos clients PT pour les feedbacks. C’est extrement
utile pour nous.

Les Pays-Bas : On prépare le démarrage de la filiale sous environ 2-3
semaines. Nous serons installés à Rooterdam. C’est un pays très important
dans notre stratégie Européenne avec un concurrent important. Le
renforcement du réseau Roubaix/Bruxelles/Amsterdam à 100Gbps est une
première étape. On va mettre le packet sur NL et à tous les niveaux.

L’Iréland et la République Tchèque est en préparation. Les entreprises
existent déjà et les manageurs des filiales sont en formation à Roubaix-City
pour une durée de 2 mois. On avance dans les traductions et la mise en
place de l’équipe locale avec les formations. On devrait être prêt pour
maximum Mai/Juin 2009.

En parallèle, nous évoluons la méthode. Étant donné qu’on veut démarrer
10/15 nouvelles filiales par an, on avance sur les créations des
entreprises et tout l’aspect administratif, puis quand le manager du
pays est recruté, on démarre la filiale dans la foulée. La méthode est
rodée. On passe beaucoup de temps dans les avions et à discuter avec plein
de gens, faire des entretiens partout en Europe. C’est extrement intéressant.
Les cultures de chaque pays, les gens de chaque pays nous enrichissent
dans les points de vues qu’on porte sur tout ce qui nous entoure. Grâce
à notre culture interne de remise en cause, nous pensons arriver à s’adapter
relativement bien et rapidement à chaque pays, à chaque culture, à chaque
histoire, à chaque langue et parfois la monnaie. Pour cela, il faut comprendre
le fonctionnement du pays mais surtout pourquoi il y a un tel fonctionnement
et comprendre le profil psychologique d’un pays afin de mieux répondre au
besoins de ces pays. En gros, il faut respecter chaque pays et ne pas arriver
avec de gros sabots en disant "c’est comme ça et pas autrement". Au finale
ceci améliore le service global d’Ovh, car si demain on propose le support
24H/24H dans la filiale en Espagne, il faut qu’on le proposer dans toutes
les autres filiales. C’est ça la difficile lié à la mise en place d’un service
dans tous les pays d’un coup et c’est ça les avantages car si un pays profite
d’un service, automatiquement un autre pays doit pouvoir en profiter. Il
faut compter encore quelques semaines avant que le support 24 heures sur
24 heures, 7 jours sur 7 soit une réalité chez Ovh. Puis on va pouvoir
élargir le travail commercial et relationnel avec nos gros clients afin
d’être plus à l’écoute par rapport à leur besoins et évolution. Chose que
nous avons commencé à tester sur les clients housing et quelques clients
HG. Les tests interne et les formations qui en découlent avancent bien.
On souhaite d’être le plus pragmatique possible et donc le plus à l’écoute
du client. Et surtout ne pas faire un service théorique qui ne répond à
aucun besoins. On essaie de pratique du "yes business" c’est à dire repondre
oui à chaque besoins. Il y a donc de nouveaux collaborateurs qui arrivent chez
Ovh en France (puis on va faire la même chose dans les filiales), de nouveaux
bureaux à Roubaix-City sont en train d’être construit. Le but est d’être
aussi pro que les pro le souhaitent. On se donne jusqu’à décembre 2009
pour mettre tout ceci en musique. Puis je vous demandera de juger sur les
faits.

Amicalement
Octave

Envie de recevoir nos dernières nouvelles? Inscrivez-vous à notre newsletter