ovh - [cloud] 4 approches

Bonjour,
J’essaie de resumer nos discutions, nos reflexions pour
determiner les produits/les solutions qu’Ovh doit
proposer. On peut aussi appeler ça du marketing pour
determiner les marchés que le cloud doit repondre.

En terme de facturation, on facturera toujours de I/O
de disques et le trafic externe du reseau. On proposera
2 formules : à l’heure sans engagement, à l’heure avec
un engegement de 1an, plus tard à l’heure avec l’engagement
de 3 ans. L’idée est de demarrer les clouds, developper
l’application, passer en production et ajuster les besoins
en resources, tout ceci sans engagement, puis quand tout
est connu et on sait où on va, reduire les couts en passant
en 1an/3ans, sachant quelle est la croissance de tout
chaque heure/mois/année. Et donc que vous puissiez prevoir
les couts à de periodes differentes. Vous allez pouvoir
melanger les Cloud dans une même infra.

La "HA" haute disponibilitée : il s’agit d’une option qui
permet copier l’état de la RAM ET disque en temps réel
d’une VM à un autre, d’un serveur physique à un autre.

Ainsi :
- Le cloud "mutualisé" avec de resources limitées et
la facturation previsible heure/mois. La possibilité
d’augmenter les resources après un simple redemarrage
du Cloud. Pas de haute disponibilité. La possibilitée
de prendre le SAN/NAS en plus de 1Go à 1To d’espace.
Soit vous avez un /dev/sdX soit vous avez un NFS/Samba.
La possibilitée de prendre un loadblancing sur le port
80 et 443 (pas l’ip).

Il s’agit de nos reflexion au tour du miniCloud.
A notre niveau, on demarre X Cloud sur chaque machine
avec une infra de stockage/backup interne à ovh.

exemple de mC : + 1 core/1GHz 256Mo de RAM, 5Go disque à
- 0.01Euro HT/heure
- 23.99Euro HT/an puis 0.001Euro HT/heure
+ la facturation de I/O disque
- 1’000’000 I/O = 0.10Euro HT
+ la facturation du trafic reseau externe (Ovh/Internet)
- Go transferé = 0.05Euro HT

- Le cloud "dédié" avec de resources limitées et
la facturation previsible heure/mois. La possibilitée
de prendre l’option "Haute disponibilité" ce qui
permet de basculer le Cloud sur un autre serveurs
physique à chaud et sans downtime. La possibilitée
d’augmenter les resources avec/sans downtime (à tester
et en fonction de l’option "Haute disponibilitée").
Il s’agit dans ce cas là de basculer le cloud d’un
serveur à un autre, plus fort, plus puissant. Donc
sans ’HA’ c’est le downtime de 2-3 minutes. La possibilitée
de prendre le SAN/NAS en plus de 1Go à 1To d’espace.
Soit vous avez un /dev/sdX soit vous avez un NFS/Samba.

Il s’agit de nos reflexions au tour de coreCloud.
A notre niveau, on demarre 1 cloud sur chaque machine
avec une infra de stockage/backup interne à ovh.

exemple de cC :
+ 2 cores / 32Go de RAM (donc 2Go de RAM DDR3)
+ 4 cores / 32Go de RAM (donc 8Go de RAM DDR3)
+ 8 cores / 32Go de RAM (donc 16Go de RAM DDR3)
5Go de disque
+ à voir s’il y a besoins de plus
- 2 cores
- Xeuro HT/heure
- 799euro HT/an + Xeuro HT/heure

- Le cloud "privé et dédié" où il s’agit de créer votre propre "nuage"
et l’utiliser comme vous voulez. A notre niveau on vous livre
les resources en 2/4/8 cores globale que vous pouvez faire
repartir sur autant de Cloud que vous voulez. De la même
maniere au niveau de la RAM. Et les disques qui sont des
infra de stockage chez Ovh. Il s’agit de la reflexion sur
myCloud alias Private Cloud Computing PCC qui permet la revente
de Cloud avec une adaptation au niveau de besoin du client à 100%.
La possibilitée de prendre la "haute dispo" en option. Le VPN.
Le load balancing. Le stockage. Les filers. etc.

- Le cloud "illimité mutualisé/dédié" il s’agit d’un cloud avec
48 cores, 196Go de RAM, 100To de disques qui coute 0.01Euro HT/heure
On vous facture en suite à l’utilisation réel les 5 parametres :
- l’utilisation du CPU
- l’utilisation de la RAM
- occupation de disques
- I/O sur les disques
- le traffic reseau
Il s’agit d’un produit où on ne sait pas determiner ce qu’il
faut au niveau de resources necessaires mais aussi pour eviter
de créer une infra complexe pour quelques jours.

Voilà les 4 approches qui doivent correspondre maintenant à
99.99% de besoins au niveau du Cloud Computing.

Est-ce que j’ai oublié quelque chose ?

Envie de recevoir nos dernières nouvelles? Inscrivez-vous à notre newsletter